l'information pierre précieuse tourmaline bleue

l'information pierre précieuse tourmaline bleue

La tourmaline bleue

La tourmaline peut à juste titre revendiquer le titre de pierre gemme ayant la plus grande variété de couleurs. On en trouve qui vont du vert au rouge, du bleu au jaune sans compter celles qui sont multicolores, noires ou incolores. Mais toutes ces couleurs sont diversement réparties en quantité ou en notoriété. Les plus connues sont les tourmalines vertes ou les rubellites (tourmalines rouges). Les tourmalines d’un bleu franc sont rares car elles ont un fond vert plus ou moins prononcé.

Les tourmalines bleues sont donc très recherchées et pour leur beauté et pour leur rareté. En très bonne qualité il s’agira de pièces isolées pour collectionneurs. Elles rappellent, suivant le cas, l’aigue-marine ou le très beau saphir. Une tourmaline d’un bleu pur fait rayonner une grande harmonie. C’est peut-être pour cette raison que dans la légende des pierres précieuses, la tourmaline bleue est censée apporter tolérance et ouverture d’esprit.

Cette rareté vient d’ordinaire du pays d’origine classique des tourmalines : le Brésil ou, pour être plus précis, du nord du pays où furent découvertes les fameuses tourmalines de Paraïba. Toutefois on en trouve également en Namibie, en Afghanistan, au Pakistan et, des temps derniers, au Nigeria.

Les experts l’appellent parfois « indigolite » ce qui signifie « pierre bleue » mais, en général on parle plutôt de « tourmaline bleue ».

La taille de cette pierre demande beaucoup de patience et de savoir-faire. Il est peu de lapidaires qui connaissent le caractère exceptionnel de cette pierre, qui en aient étudié en détail la structure complexe et qui, par conséquent soient qualifiés pour tailler des « tourmalines difficiles ». Ces pierres recèlent souvent des tensions internes et risquent donc de se casser facilement pendant l’opération de taille. Que le lapidaire tourne, ne serait-ce qu’une seule fois, sa pierre dans le mauvais sens en la posant sur la meule, il lui restera une pierre totalement détruite, fendue et inutilisable. De plus, le dichroïsme (le fait d’avoir deux couleurs) ne doit pas être négligé en cours de taille. On doit poser la table de façon à avoir la meilleure couleur possible pour le poids maximum. Ainsi le lapidaire essaiera-t-il d’éliminer la partie du brut la moins attrayante, la plus foncée…...s’il y parvient !
Quand elle a subi avec succès l’épreuve de la taille, la tourmaline qui a une dureté de 7 à 7,5 sur l’échelle de Mohs ne demande que peu de soin d’entretien. Ceci est vrai pour toutes les tourmalines, les bleues inclusivement. Si, donc, vous avez la chance de voir une tourmaline bleue, ne vous retenez pas ! Et vous ne cesserez jamais d’aimer cette pierre aussi rare que belle.

Description copied with friendly permission of :
© created by ICA Gembureau Europe • Idar Oberstein • Germany