l'information pierre précieuse L’alexandrite

l'information pierre précieuse L’alexandrite

L’une des gemmes les plus passionnantes de toute l’histoire est l’alexandrite. Il s’agit dune variété de chrysobéryl minéral qui change authentiquement de couleur et passe du vert, quand elle est exposée à la lumière naturelle, au rouge franc quand on la regarde à la lumière d’une lampe à incandescence. La première fois qu’on en est témoin, on a du mal à en croire ses yeux ! Les gemmes qui font montre d’effets optiques spéciaux sont considérées comme des phénomènes. Le chrysobéryl est maître en ce domaine car si l’alexandrite est celle qui offre le changement de couleur le plus spectaculaire, l’œil de chat, chrysobéryl lui aussi, a un œil qui semble un effet de théâtre. L’alexandrite a un passé distingué et séduisant. Elle fut découverte en 1830 dans la Russie des tsars. Du fait que les couleurs de l’ancienne Russie impériale étaient le rouge et le vert la pierre fut nommée d’après le prénom du tsar Alexandre II à l’occasion de sa majorité.

On trouve des alexandrites sur les bijoux de l’époque car les maîtres joailliers russes l’aimaient beaucoup. Le gemmologiste distingué George Kunz de la maison Tiffany était grand amateur d’alexandrites et sa firme produisit de nombreuses bagues, montées avec des alexandrites de qualité, à la fin du 19èmes siècle et au début du 20ème. De même un certain nombre furent montées sur platine au cours des années 20. Quelques objets de joaillerie victorienne comportent, en Grande-Bretagne, des ensembles de petites alexandrites.

On peut parfois trouver des alexandrites non montées mais elles sont extrêmement rares en bonne qualité. La source originale en Russie, dans l’Oural, est fermée depuis longtemps et n’a produit des pierres que pendant quelques décennies ce qui explique que l’on ne puisse en trouver aujourd’hui sur le marché qu’à titre exceptionnel. La marchandise pourvue d’un certificat d’origine russe est particulièrement appréciée dans le négoce, de nos jours. On en trouve quelques pierres au Sri Lanka au Zimbabwé et au Brésil mais il en est bien peu qui changent de couleur de façon spectaculaire. Pendant de longues années on n’en pas trouvé du tout sur le marché tant elles étaient rares. Puis, en 1987, on trouva un nouveau gisement d’alexandrites au Brésil en un lieu appelé Hematita L’alexandrite d’Hematita change vraiment de couleur de façon frappante et elle vire nettement du rouge groseille au vert bleuâtre. Bien que l’alexandrite reste extrêmement rare et donc chère une nouvelle génération de créateurs de bijoux et de collectionneurs s’est trouvée confrontée à cette pierre merveilleuse, ce qui a suscité un renouveau de sa faveur et de la demande.

Quand vous aurez à estimer une alexandrite, faites bien attention au changement de sa couleur : plus il est spectaculaire et total, du rouge au vert sans qu’il y ait du brunâtre qui vienne s’insinuer entre les deux, plus la pierre est rare, plus elle a de valeur. Les autres facteurs importants sont la qualité des deux couleurs : plus elles sont distinctes plus la pierre est rare et plus elle vaut cher. L’autre facteur est la qualité des deux couleurs : plus elle est intense mieux cela vaut. Enfin la limpidité et la qualité de la taille sont à prendre en considération. A cause de sa rareté, les grandes dimensions font prime de façon importante.